Marathon de Fribourg

Ce week-end du 12 et 13 novembre 2016 se tenait le traditionnel Marathon de Fribourg, compétition par équipes de deux se déroulant sur deux jours. La formule est simple : quatre tours de poules et un tableau d’éliminations directes le dimanche, soit au minimum quinze matchs pour chaque paire.

 

La délégation neuchâteloise
La délégation neuchâteloise

Sept équipes de la SEN, soit la délégation la plus importante du tournoi, ont fait le déplacement au bord de la Sarine.

Trois d’entre elles n’arrivent malheureusement pas à se qualifier pour le tableau de 32 du dimanche.

La paire composée d’Estelle et Natacha Chalon finit 44ème sur 58 équipes. Juste en dessus au 43ème rang, on retrouve Nadia Rognon et Théo Froelich, qui malgré une défaite à la mort subite contre la future équipe vainqueure du tournoi, Zurich, voient leur parcours s’arrêter à l’issue des tours de poules.

L’équipe composée de Claudio Saraiva et Emilio Hayoz termine 37ème et ne se qualifie pas de justesse pour la suite de la compétition.

Justine Rognon et Jenny Pego réalisent des tours de poules plus qu’honorables et se qualifient pour le tableau d’éliminations du dimanche. Le premier tour leur fût toutefois fatal. Un 27ème rang vient récompenser leurs efforts.

Malgré un bilan en poules de quinze victoires pour seulement trois défaites, Maxime Stierli et Nicolas Reding se voient éliminés dès les 8èmes de finale par l’équipe de Berlin composée de la Fribourgeoise Françoise Herren et de l’Allemand Julian Jean-Baptise. Ils terminent au 12ème rang.

Le parcours de la paire composée de Michel Wittwer et de son fils Damien est plus atypique. Perdant d’entrée leur premier match d’éliminations directes contre l’équipe de Caluire, ils déposent protêt au motif que la composition de cette dernière aurait été modifiée. Bien leur en a pris puisque le directoire technique accède à leur requête. Ils se trouvent ainsi qualifiés pour le tour suivant qu’ils remportent contre l’équipe de Bruxelles. Ils s’inclinent toutefois en quart de finale contre l’autre paire de la SEN encore en lice dans le tournoi, Antoine Rognon et David Jenny. Ils finissent au 7ème rang ! Un grand bravo à eux deux !

Antoine Rognon et David Jenny, quant à eux, réalisent un superbe tournoi. Ils éliminent au deuxième tour l’équipe de Genève de Louis Bourgeois (ancien membre de l’équipe nationale junior) et Eric Grand d’Hauteville. Puis, ils prennent le meilleur de Michel et Damien Wittwer dans un duel fratricide. Ils rencontrent ensuite l’équipe de Münich de l’ancien champion du monde allemand et habitué du tournoi, Volker Fischer, et de son comparse Guido Quanz. David fait un match extrêmement solide contre le premier, avant qu’Antoine inflige au second une véritable leçon d’escrime, laissant son adversaire complètement pantois face à sa rapidité d’exécution. Malheureusement, nos compères s’inclineront sèchement en final contre la paire zurichoise composée d’Olivier Villiger et de son fils Jori. Un grand bravo à David et Antoine pour cette deuxième place entièrement méritée.

Nicolas Reding

Antoine Rognon (à g.) et David Jenny (à d.)
Antoine Rognon (à g.) et David Jenny (à d.)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *